SAINT-BONNET-près-ORCIVAL La Commune aux 11 Villages

logo du site
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL
  • SAINT-BONNET-près-ORCIVAL

Accueil du site > Cadre de vie > Présentation de la commune

Présentation de la commune

Pour obtenir un ensemble d’informations précises, actualisées notamment par un habitant de notre commune passionné d’histoire, consultez la page wikipedia.

Le nom de Saint- Bonnet provient de sa proximité avec le village d’Orcival. lieu de pélerinage connu depuis le Haut Moyen-Age. Il vient de « Bonitus », évêque de Clermont au VIIème siècle de notre ère. Ce saint a donné son nom à de nombreuses localités, notamment en Auvergne. Contrairement à de nombreuses communes, Saint Bonnet conserva son nom pendant la révolution, et ne fut pas "débaptisée".

Saint-Bonnet-Près-Orcival était habité depuis fort longtemps, comme en témoignent certains vestiges de l’époque gallo-romaine. L’église de Saint Bonnet-près-Orcival a été édifiée au XIXème siècle sur les vestiges d’une église romane, selon les plans de l’architecte Mallay. Le peuplement est ancien ; en 1912 près du village de Juégheat, un attelage de labour s’est enfoncé dans une cavité voûtée qui est apparue comme une construction romaine, quelques fouilles ont permis de découvrir de nombreux tessons, une meule en basalte et une hache en pierre polie. Avant la Révolutionde 1789, le territoire de Saint-Bonnet se trouva divisé en plusieurs seigneuries (Voissieux, Saint-Bonnet, Vareilles, Villejacques et Polagnat). Mairie 2 En 1906, lors desinventaires des biens d’église (suite à la loi de séparation des Églises et de l’État de décembre 1905), Saint-Bonnet fut le théâtre de vifs incidents. Le percepteur chargé de la mission fut chassé par les habitants ; peu après, une colonne militaire fut envoyée de Clermont-Ferrand, elle dispersa par la force les opposants qui bloquaient l’église et fit sauter sa porte par une cartouche de dynamite, ce qui provoqua une violente polémique dans les différents journaux locaux. St Bonnet Au XVIIIème siècle, Saint-Bonnet était considéré comme une terre « assez bonne, produisant des bestiaux ». Actuellement, son sol est entièrement voué à l’élevage des bovins comme tout le canton de Rochefort.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP